Vous êtes ici : Accueil » Nos Rencontres » Retour sur la soirée du 9 Mars 2020

Retour sur la soirée du 9 Mars 2020


Notre deuxième rencontre sur le thème
Frères et soeurs dans la Bible
a de nouveau, interrogé l’Ancien Testament.

Deux parties très nettes dans ce travail :

1) Travail en groupes :

Exode 4, 10-16 et Exode 6, 30-7, 7
Dans ces deux textes, nous découvrons plusieurs choses : d’abord que Aaron est appelé « frère » de Moïse parce qu’ils sont de la même tribu.
De plus, quel est le rôle de Aaron : non seulement il sera la bouche de Moïse, mais « tu seras son dieu » (Exode 4, 16) et « ton frère Aaron sera ton prophète » (Exode7,1).
Ici, est donc défini un rôle de frère. Comme une aide.

Ezéchiel 16, 44-53
On est un peu décontenancé devant ce texte qui parle de sœurs, de filles et de mère. Comme une famille -uniquement féminine d’ailleurs-, à laquelle on adresse des reproches.
Mais, on s’aperçoit vite qu’il s’agit de géographie : Samarie, Sodome... et que les reproches s’adressent à Jérusalem. Le mot sœur qui est employé et qui dégage l’idée de famille, accentue l’horreur du mal qui est fait, et le contraste avec la douceur de la notion de sœur. 
L’image de la sororité pour exprimer le mal, est donc symbolique. elle rejoint celle de prostitution utilisée également par les prophètes.


2 Samuel 13, 1-22
Le texte raconte le viol de Tamar par un de ses frères.
Un des « fils de David », Amnon est amoureux de sa sœur Tamar qui est « fort belle » et vierge. Et cela le rend si malheureux que son ami Yonadav s’en aperçoit. Il lui propose un stratagème : Amnon simulera le malade couché, se fera apporter un repas dans la chambre par la jeune fille et la violera. Le stratagème réussit, et le viol commis, Amnon chasse la jeune fille comme si elle était coupable, tandis que l’autre « frère » Absalon lui dit : « Maintenant, ma sœur, tais-toi. C’est ton frère, n’y pense plus » .
Nous avons là, un texte remarquablement conduit, et qui montre la victime sans défense -même si elle discute avec énergie et intelligence avec le violeur- et les divers comportements qui peuvent régner dans la fratrie.

2 Maccabées 7, 1-10 (le texte est disponuble en fin de page)
Ce texte, du second livre des Maccabées, est un peu méconnu puisque rédigé en grec, il appartient aux textes appelés Deutérocanoniques ou Apocryphes, selon les traditions catholique ou protestantes, et n’est donc pas dans toutes les bibles.
Il raconte le supplice enduré par sept frères que l’occupant -grec- veut obliger à manger du porc, ce qui est interdit par « la loi de Moïse » .
Le texte que nous lisons, n’a retenu que les trois premiers frères, encouragés dans leur épreuve, par leur mère. Car la description des tortures est horrible, mais pose la question : obéir à la loi des hommes ou à la Loi de Dieu. Dilemme toujours actuel.
Le texte nous interroge sur nos choix, même si le chiffre 7 est évidemment aussi symbolique de la perfection.

2) pour tous  : des textes des livres de la Sagesse faisant l’objet d’une réflexion particulière. (la liste des textes figure en fin de page)

13 textes nous étaient proposés, des textes très courts, la différence de quantité d’emplois entre « frère » et « sœur » étant évidemment parlante.

Nous remarquons tout de même que les deux emplois de « sœur » concernent l’amour et la sagesse, ce qui n’est pas rien !

Les citations sur « frère » concernent la vie sociale.
Deux axes principaux : d’une part, le frère et l’étranger, celui-ci passant après le frère, d’autre part, le frère et l’ami parmi les autres.
Là encore deux situations distinctes : l’exemple de la relation entre deux amis, et la place de l’ami dans le cadre de la vie sociale : l’ami et les autres relations.

Pour terminer la soirée , nous avons prié avec la lecture du Psaumes 133 (132).