Vous êtes ici : Accueil » Consultation des Archives » La violence dans l’ancien testament (1)

La violence dans l’ancien testament (1)


Nous étions plus d’une vingtaine le lundi 29 février, au centre Diocésain, pour discuter ensemble sur le thème de la Violence. Dieu est-il violent ?

Après un rapide tour de table, pour apprendre à se reconnaître, Nicole Quilbeuf nous a demandé de réagir avec nos voisins sur des questions simples mais qui nous ont entraînés quelque fois bien loin :

Qu’est-ce que la violence ? Y a-t-il une "bonne violence" ?
"Tu ne tueras pas" : y a-t-il des cas ?
En quoi la violence fait-elle problème dans la Bible ?

Puis avant d’aller lire les textes bibliques choisis pour cette rencontre, Nicole Quilbeuf et Zoltan Zalay sont intervenus pour introduire et expliquer le texte de Dei Verbum puis celui de la communion des Eglises protestantes concernant l’interprétation de la Sainte Ecriture. Ces deux textes sont consultables en fin d’article (Textes 29 février.pdf).

Il paraissait important de faire ce point d’éclairage avant d’aller lire les textes proposés.

Un temps de mouvement a suivi pour permettre à chacun de se retrouver en groupes de 5 personnes pour pouvoir lire ensemble le texte proposé

Deux textes de l’Ancien Testament : la violence dès le commencement avec Caïn (Genèse 4, 1-16) et la vigne de Naboth (1 Rois 21, 1-14). Une seule question nous était posée : Quelle violence est faite par l’homme, et Dieu ?

Les discussions ont été très animées, les points de vue parfois divergents mais la conclusion redonnée par chaque groupe a permis de mettre en exergue et de compléter les remarques de chacun. C’est vrai que ces textes sont difficiles à entendre mais ils ne sont pas complètement "déconnectés" de la réalité d’aujourd’hui.

Tout de suite après ce temps de discussion et d’échanges, Nicole Quilbeuf nous a replongés dans une partie plus ardue, à savoir les textes législatifs. Certains ont été lus, expliqués ou juste évoqués pour nous inciter à y retourner : Exode 20, 13 ; Exode 21, 12-25 ; Nombres 35, 9-34 et Deutéronome 13.

Enfin, pour continuer sur ce thème, la lecture de deux psaumes (Psaumes 58 et 140) complétait le travail commencé. Une certaine surprise lors de la lecture sur la condamnation annoncée ou au contraire sur la nécessité de la prière a apporté une autre perspective sur les discussions de la rencontre.

Avant de repartir, la lecture faite par Zoltan Zalay du Psaume 22, comme une prière, nous a envoyés sur le chemin de Pâques.

Nous avons rendez-vous, le lundi 25 avril à 20h 15 au Centre Diocésain, pour poursuivre sur le même thème. Venez nous retrouver ou nous rejoindre.

articles_recents

1 | 2 | 3 | 4 | 5

nouveautés Alliance biblique française 1

-->